Les débouchés pour le titulaire du DEAES

Le diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social permet d’acquérir des compétences de deux ordres : l’accompagnement des personnes au quotidien et la coopération avec l’ensemble des personnels concernés. Il existe trois terrains d’intervention possibles selon la spécialisation que possède le titulaire du DEAES.

A/ Accompagnement de la vie à domicile

Documentation

Le référentiel professionnel stipule que le titulaire de cette spécialisation contribue à la qualité de vie de la personne, au développement ou au maintien de ses capacités à vivre à son domicile ; il intervient auprès de personnes âgées, handicapées ou auprès de famille ; il veille au respect de leurs droits et libertés et de leurs choix de vie dans leur espace privé.

Les principaux lieux d’intervention sont les suivants :

  • domicile de la personne accompagnée ;
  • particulier employeur ;
  • appartements thérapeutiques ;
  • centres d’hébergement et de réinsertion sociale ;
  • foyers logement ;
  • maisons d’accueil rurales pour personnes âgées (MARPA) ;
  • services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) ;
  • services d’aide à la personne (SAP) ;
  • services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) ;
  • services d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) ;
  • services polyvalents de soins et d’aide à domicile (SPASAD) ;
  • services de soins infirmiers à domicile (SSIAD).

Dans le cadre de l’aide à domicile, l’accompagnant éducatif et social adapte son accompagnement à la situation de la personne en l’aidant à effectuer certains actes ou en les faisant à sa place quand la personne est dans l’incapacité d’agir seule. Il évalue régulièrement son intervention et la réajuste si nécessaire ; il s’assure du consentement et de l’implication de la personne dans le projet individualisé en collaboration avec l’encadrement.

B/ Accompagnement de la vie en structure collective

L’AES contribue au soutien des relations interpersonnelles et à la qualité de vie de la personne dans le cadre d’un projet institutionnel. Au sein d’un collectif, il veille au respect de ses droits et libertés et de ses choix de vie au quotidien.

Les principaux lieux d’intervention sont les suivants :

  • établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ;
  • unités de soins longue durée (USLD) ;
  • foyers logement ;
  • maisons d’accueil rurales pour adultes handicapés vieillissants (MARPAHVIE) ;
  • maisons d’accueil spécialisées (MAS) ;
  • foyers d’accueil médicalisés (FAM) ;
  • foyers de vie ou foyers occupationnels ;
  • établissements et services d’aide par le travail (ESAT) ;
  • foyers d’hébergement, maisons d’enfants à caractère social (MECS) ;
  • instituts médico-éducatifs (IME) ;
  • instituts d’éducation motrice (IEM) ;
  • instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP) ;
  • centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) ;
  • maisons relais ;
  • établissements publics de santé mentale ;
  • accueil de jour.

Dans le cadre de la vie en structure collective, l’accompagnant éducatif et social assure une aide de proximité immédiate aux personnes, aussi bien en ce qui concerne les actes essentiels du quotidien que dans les activités de loisirs et de vie sociale. Il participe à la prévention de la rupture et/ou à la réactivation du lien social en luttant contre l’isolement, en stimulant les potentialités et en maintenant les acquis.

C/ Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire

L’AES facilite, favorise et participe à l’autonomie d’enfants, adolescents et jeunes adultes an situation de handicap. Cette accompagnement intervient dans les activités d’apprentissage, culturelles, artistiques, sportives et de loisirs, en association avec les professionnels en charge de la mise en oeuvre du projet personnalisé du jeune et la famille.

Les principaux lieux d’intervention sont les suivants :

  • structures d’accueil de la petite enfance ;
  • établissements d’enseignement et de formation ;
  • lieux de stages, d’apprentissage, d’alternance ou d’emploi ;
  • lieux d’activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs ;
  • établissements et services médico-sociaux.

Dans le cadre de l’accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire, l’accompagnant éducatif et social facilite les déplacements du jeune vers ses divers lieux de vie et l’accompagne dans l’accès aux activités d’apprentissage. En lien avec l’enseignant, il identifie les ressources, les compétences et les difficultés du jeune et utilise au besoin des supports et des outils adaptés pour acquérir, développer ou maintenir ses capacités d’apprentissage.

Laisser un commentaire