Devenir auxiliaire de vie par la Vae (Validation des acquis de l’expérience)

L’auxiliaire de vie sociale est un diplôme de niveau V qui peut être décroché par la validation des acquis de l’expérience. Comme dans d’autres domaines, l’accès à ce VAE exige certaines conditions.

Ce que dit la loi

Bouton-Documentation

D’après la législation du 17 janvier 2002, tous les intéressés qui sont déjà dans le monde du travail ont accès à une validation des acquis de leur expérience afin de décrocher un diplôme. Cette loi de modernisation sociale permet ainsi les travailleurs d’acquérir, par cette option, le diplôme d’auxiliaire de vie.

Ce domaine, faisant appel à de nombreux personnels, est donc ouvert à tous les intéressés. Néanmoins, il est obligatoire que l’intéressé complète les conditions de recevabilité du diplôme visé.

Les conditions requises pour décrocher le certificat auxiliaire de vie par la VAE

Ceux qui souhaitent décrocher le DEAVS à l’aide de la validation des acquis de l’expérience doivent compléter les conditions imposées. Il est obligatoire qu’un prétendant ait travaillé au minimum 3 000 heures en tant que salarié ou bénévole. Il est également imposé que ces activités ont été pratiquées durant au moins trois années. De plus, elles doivent être en relation directe avec le diplôme d’auxiliaire de vie sociale.

Les expériences requises ne concernent que les activités exercées auprès des lieux de travail appropriés. Ainsi, les tâches effectuées dans le secteur familial ne sont pas considérées. Le VAE ne prend pas également en compte les stages et les formations.

Les démarches de la VAE pour l’obtention de diplôme d’état auxiliaire de vie sociale

Les personnes qui souhaitent valider leurs acquis entament les démarches par l’étape de recevabilité. Durant ce processus, elles vont auprès d’un organisme valideur pour retirer le livret de recevabilité. Une fois que ce dernier est complété et déposé, l’organisme opère à l’examen du dossier. Si le dossier du candidat au diplôme auxiliaire de vie est considéré comme étant recevable, il procède à la validation.

C’est durant cette étape que le futur assistant de vie fournit son dossier incluant son expérience. Pour convaincre le jury de ses compétences, le candidat fournit également d’autres pièces importantes comme une attestation d’employeur, des attestations de formation et autres.

Le jury étudie le dossier de chaque candidat et organise ensuite un entretien. En fonction de ses expériences et compétences, il accorde partiellement ou en totalité le DEAV. Dans la mesure où la validation est partielle, le prétendant peut encore valider les compétences restantes par la VAE. Mais aussi, il peut s’inscrire au sein d’un centre de formation agréé pour décrocher les autres modules.

Laisser un commentaire...

*