Epreuves du Bac Pro ASSP et débouchés

Les épreuves du Bac pro ASSP sont au nombre de sept, dont certaines comportant plusieurs sous-épreuves. Dans le cadre de la voie scolaire et de l’apprentissage, elles se partagent entre contrôles en cours de formation et épreuves ponctuelles. Pour les autres candidats, elles prennent la forme d’épreuves ponctuelles uniquement.

A/ Les épreuves

1) Epreuve E1 : Epreuve scientifique et technique (coefficient 7)

Sous-épreuve E11 : Mathématiques (coefficient 1,5)

Tant en CCF qu’en ponctuel, l’épreuve est identique à ceci près que l’épreuve ponctuelle dure 1 heure alors qu’en CCF elle est décomposée en deux séquences d’environ 45 minutes chacune. Elle consiste à résoudre des exercices de difficulté croissante, dont l’un nécessitant l’utilisation de calculatrices et de logiciels.

Sous-épreuve E12 : Sciences physiques et chimiques (coefficient 1,5)

Durées identiques à la sous-épreuve E11. Elle repose sur la mise en oeuvre d’un protocole expérimental, avec report des résultats sur une fiche. S’y ajoutent, pour l’épreuve ponctuelle, des exercices et questions complémentaires.

Sous-épreuve E13 : Conduite d’un projet d’accompagnement (coefficient 4)

Il s’agit d’une épreuve orale d’une durée de 45 minutes basée sur un dossier de 15 à 20 pages rédigé par le candidat durant une période de formation en milieu professionnel d’au moins 4 semaines effectuée en service d’aide à domicile pour l’option « à domicile » et en établissement de santé, structure sociale ou médico-sociale, école élémentaire ou structure de jeunes handicapés pour l’option « en structure ».

L’épreuve comporte la présentation du dossier en 15 minutes, suivie d’un entretien de 30 minutes. Celle-ci ne peut être présentée en l’absence de dossier.

2) Epreuve E2 : Epreuve technologique (coefficient 4)

Analyse de situation professionnelle

Cette épreuve ponctuelle de 4 heures repose sur un dossier technique fourni et une ou des situation(s) professionnelle(s). Elle se rapporte tout à la fois aux domaines de biologie et microbiologie appliquées, de sciences médico-sociales, de nutrition et de technologies associées aux techniques professionnelles.

3) Epreuve E3 : Epreuve professionnelle spécifique à chaque option (coefficient 10)

a/ Option « à domicile »

Sous-épreuve E31 : Accompagnement des actes de la vie quotidienne à domicile (coefficient 4)

L’évaluation a lieu durant la PFMP pour le CCF et prend la forme d’une épreuve pratique et orale de 2 heures à partir d’un contexte donné pour l’épreuve ponctuelle.

Elle consiste à apporter des soins d’hygiène et de confort à un adulte, à le mobiliser et/ou à l’installer, à concevoir et préparer son repas et à assurer l’hygiène de son environnement.

Sous-épreuve E32 : Organisation d’intervention à domicile (coefficient 2)

L’épreuve ponctuelle orale dure 2 heures avec une préparation de 1h30 suivie d’un exposé et d’un entretien de 30 minutes. Il s’agit d’une part de gérer une équipe restreinte (organisation de l’intervention des membres de l’équipe avec justification des choix et organisation d’une réunion en lien avec la situation) et d’autre part de gérer des documents de la vie quotidienne de la personne aidée dans le cadre d’une intervention à domicile.

Le CCF en centre de formation est identique à l’épreuve ponctuelle.

Sous-épreuve E33 : Aménagement et équipement de l’espace privé (coefficient 2)

Elle repose sur un dossier de 10 à 15 pages élaboré par le candidat durant la PFMP comportant la présentation du contexte, une proposition d’aménagement de l’espace de vie, un choix d’équipements, des documents liés aux commandes ainsi que ceux de location et de suivi de maintenance des équipement.

L’épreuve orale comporte 10 minutes de présentation du dossier et 20 minutes d’entretien. CCF et épreuve ponctuelle sont identiques.

b/ Option « en structure »

Sous-épreuve E31 : Soins d’hygiène et de confort, se services à la personne en structure (coefficient 4)

Pour le CCF, l’évaluation est réalisée sur l’ensemble de la PFMP auprès d’adultes non autonomes et porte sur les activités de soins d’hygiène et de confort, de manutention, de préparation et distribution de repas, de surveillance de l’état de sante et de maintien de l’hygiène de l’environnement.

L’épreuve ponctuelle pratique et orale dure 2 heures et consiste à déterminer les objectifs et les priorités, à réaliser un soin d’hygiène et de confort, mesurer et transcrire un paramètre vital, à effectuer une technique de manutention et à réaliser un bio-nettoyage et/ou une préparation de stérilisation.

Sous-épreuve E32 : Projet d’animation (coefficient 2)

Il s’agit de proposer un projet d’animation et de choisir et présenter une activité collective avec justification du choix de cette activité.

Le CCF s’effectue durant une période de stage et l’épreuve ponctuelle, d’une durée de 2 heures, repose sur une situation donnée.

Sous-épreuve E33 : Conduite d’action d’éducation à la santé (coefficient 2)

Elle prend appui sur un dossier de 10 à 15 pages élaboré par le candidat en lien avec les besoins repérés d’un public et présentant la justification de la thématique retenue, l’action d’éducation à la santé retenue, son support et les modalités de mise en oeuvre et d’évaluation de cette action.

Cette épreuve orale est d’une durée de 30 minutes (CCF et ponctuelle).

Sous-épreuve E34 (commune aux deux options) : Economie-gestion (coefficient 1)

Tant en CCF qu’en forme ponctuelle, cette épreuve comporte deux éléments :

  • Présentation du projet professionnel et entretien
    Un dossier-projet de 3 à 5 pages est à élaborer par le candidat sur 3 thèmes : secteur professionnel, une diversité de métiers ; recherche d’emploi ; création et reprise d’entreprise. Ce dossier fait l’objet d’une présentation orale (5 minutes) et d’un entretien (10 minutes).
  • Evaluation des connaissances et compétences
    Entretien portant sur plusieurs thèmes et compétences du programme d’économie-gestion.

Sous-épreuve E35 (commune aux deux options) : Prévention – Santé – Environnement (coefficient 1)

Le CCF comporte une évaluation écrite d’une durée de une heure à base de questions s’appuyant sur des situations de la vie professionnelle ou quotidienne et une évaluation pratique se rapportant au secourisme ou au recyclage SST ainsi que l’évaluation d’un dossier portant sur la prévention dans l’entreprise et l’analyse d’une situation professionnelle.

L’épreuve ponctuelle de 2 heures est identique.

4) Epreuve E4 : langue vivante (coefficient 2)

Dans les deux cas il s’agit d’une épreuve orale permettant d’évaluer les capacités d’expression orale en continu, d’interaction orale et de compréhension de l’écrit.

5) Epreuve E5 : Français, histoire-géographie, éducation civique (coefficient 5)

Sous-épreuve E51 : Français (coefficient 2,5)

En CCF comme en épreuve ponctuelle, l’évaluation écrite a comme support un corpus de textes et documents. La première partie porte sur les compétences de lecture avec présentation, analyse et interprétation du corpus. La deuxième partie évalue les compétences d’écritures avec des questions amenant des réponses argumentées.

Sous-épreuve E52 : Histoire – Géographie et Education civique (coefficient 2,5)

Le CCF comporte deux situations d’évaluation : l’une composée de questions sur l’histoire ou la géographie, avec une des questions à connotation civique ; l’autre consistant en une analyse de documents portant sur la discipline qui n’est pas été l’objet de la première épreuve.

L’épreuve ponctuelle, d’une durée de 2 heures, est décomposée en 3 parties : questions sur l’histoire ou la géographie 2 sujets au choix), question sur l’éducation civique, analyse de documents dans la discipline n’ayant pas fait l’objet de la première partie.

6) Epreuve E6 : Arts appliqués et culture artistique (coefficient 1)

Le CCF s’appuie sur un dossier réalisé par le candidat alors que l’épreuve ponctuelle (1h30) repose sur un ensemble documentaire remis au candidat.

7) Epreuve E7 : Education physique et sportive (coefficient 1)

L’épreuve facultative de langue vivante est une épreuve orale de 15 minutes.

B/ Les débouchés

Comme tout Bac pro, le Bac pro ASSP a vocation à déboucher immédiatement sur la vie active. Mais il permet également des poursuites d’études.

1) Vie active

Le bac Pro ASSP est parfaitement adapté à l’exercice de la profession d’auxiliaire de vie, consistant à accompagner des personnes fragilisées, dépendantes ou handicapées, tant en structures qu’à domicile. Par la suite, l’auxiliaire de vie peut évoluer vers un poste d’assistant de responsable de secteur au sein de CCAS, d’entreprise d’aide et de services à la personne où il assurera entre autres la gestion des équipes de service, des plannings des intervenants et des tâches administratives.

Il existe une profession, bien connue dans le domaine de l’hôtellerie, mais qui s’exerce également aussi bien dans les établissements d’hébergement du domaine sanitaire et social (foyer d’accueil spécialisé, EHPAD…) qu’à domicile : celle de gouvernante. Son rôle, très polyvalent, consiste à assurer l’organisation quotidienne d’une unité de vie, d’une structure ou d’une maison (ménage, cuisine, entretien de l’environnement, gestion des stocks et achats, encadrement d’équipes, démarches administratives…).

Parmi les autres métiers accessibles avec le Bac pro ASSP, citons également le responsable de petites unités en domicile collectif, le responsable d’hébergement (option « en structure ») et l’accueillant familial (option « à domicile) qui accueille des personnes âgées ou handicapées.

2) Poursuite d’études

La sélection pour l’entrée en BTS se fait sur dossier et s’adresse aus titulaires du Bac pro ASSP avec mention Bien ou Très Bien. Il est ainsi possible de se tourner vers un BTS Economie Sociale et Familiale ou un BTS Services et prestations des secteurs sanitaire et social (SP3S).

A noter également que le Bac pro ASSP offre des passerelles vers certains diplômes d’Etat du domaine sanitaire et social tels que ceux d’aide-soignant, auxiliaire de puériculture, accompagnement éducatif et social, technicien de l’intervention sociale et familiale, auxiliaire de vie sociale, ambulancier.

Laisser un commentaire...

*