Financement de la formation auxiliaire de vie

Toutes les personnes qui souhaitent travailler en tant qu’auxiliaire de vie peuvent prendre en charge le coût de leur apprentissage. Mais dans la plupart des cas, les apprenants font appel à des aides financières.

Ce dernier leur permet de mener à bout toutes les étapes de l’apprentissage (à partir de l’admission jusqu’à l’obtention du diplôme). En matière d’aide à la formation assistant de vie, il existe deux éventualités dont le financement et le cofinancement.

Les bourses

Documentation

Les candidats peuvent faire une demande de financement de leurs études auprès de divers services responsables. A titre d’exemple, le Conseil Régional de Bretagne accueille les apprenants souhaitant bénéficier de bourses. Vous pouvez ainsi vous inscrire en ligne, dès la rentrée, pour faire partie des bénéficiaires de ce genre d’aide financière.

Le Congé Individuel de Formation (CIF)

Tout comme dans les autres domaines, les cours en auxiliaire de vie sont aussi accessibles aux salariés qui souhaitent renforcer leur capacité ou acquérir d’autres compétences en matière d’aide aux personnes âgées. Le financement est à la charge de l’employeur par l’intermédiaire des organismes spécialisés comme le Fongecif. Les apprenants en Assistant de vie suivent ainsi les cours et effectuent le stage obligatoire durant les heures de travail. Chaque mois, ils perçoivent 80 % à 90 % de leur salaire normal.

Le contrat d’apprentissage

Les candidats qui veulent réussir la formation auxiliaire de vie en bénéficiant des aides peuvent aussi participer à un contrat d’apprentissage. Ce moyen s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans. Les demandeurs d’emploi de 26 ans ou plus peuvent aussi participer à cette voie. Mais ils doivent s’inscrire auprès des centres agréés.

Demander des renseignements !

En matière de formation auxiliaire de vie, il existe plusieurs moyens permettant d’obtenir des aides financières. Selon l’organisme financeur et le statut du demandeur, cette aide peut être partielle ou totale. Après une demande auprès du Département Scolarité Financement, vous pouvez suivre des cours gratuitement ou bénéficier d’une réduction de frais de scolarité. Il faut ainsi se renseigner pour savoir si vous figurez parmi les apprenants qui peuvent jouir d’un financement. Pour ce faire, vous pouvez demander plus d’informations dans divers organismes spécialisés. On peut citer, comme exemple :

  • la Mission Locale ;
  • le Pôle Emploi ;
  • le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE) ;
  • le Conseil Général ;
  • l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Handicapés (AGEFIPH) ;
  • l’entreprise employeur avec les Cours d’Emploi ou le Contrat de professionnalisation.

Actuellement, il existe également l’Aide Individualisée à la formation (AIF). Elle est accessible à tout le monde, quel que soit l’âge. Pour avoir plus d’informations sur ce nouveau type de financement, les jeunes moins de 25 ans peuvent se renseigner auprès d’un conseiller Pôle Emploi. Mais les adultes doivent demander des renseignements auprès d’un conseiller Mission Locale.

Laisser un commentaire...

*