Obtenir le DEAES

Le diplôme d’Etat Accompagnant éducatif et social, venu en remplacement du DEAVS, est assez récent pour que vous ne soyez pas réellement au fait des épreuves d’examen qui le composent. Voici un petit tour d’horizon de son mode de certification.

Comme tout diplôme d’Etat, les épreuves du DEAES relèvent d’un référentiel qui détermine les critères d’évaluation des compétences. Ces critères sont établis sur la base des objectifs de formation et sont le reflet du degré d’exigence que requiert la délivrance du diplôme.

Documentation

Pour obtenir le DEAES, l’ensemble des domaines de compétence (DC) doit être validé. Cette validation peut prendre la forme d’un contrôle continu en cours de formation, d’une épreuve écrite ou d’une épreuve orale. Le référentiel détermine également le lieu et le cadre de l’épreuve, ainsi que la composition des correcteurs. Les organismes de formation établissent un livret (modèle fixé par un arrêté) pour chaque candidat, permettant son suivi et son évaluation tout au long de la formation et qui sera transmis aux services compétents de l’Etat avant délibération finale du jury.

A/ DC1 – Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale

1) Epreuve écrite de 2 heures en fin de formation : Note de réflexion sur le positionnement professionnel.

Exemples de sujets déjà donnés pour cette épreuve :

  • L’AES travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Quelle place est-il supposé tenir au niveau de l’équipe? Quelles sont ses compétences propres? Qu’apporte-t-il au sein de l’équipe et en quoi le travail d’équipe lui est-il utile? Appuyez-vous sur des exemples tirés de votre pratique professionnelle.
  • « Dans l’accompagnement des personnes dépendantes et fragilisées, il n’est pas facile d’établir la juste distance: on oscille entre éloignement et forte implication, entre fusion et sentiment de rejet ». Que pensez-vous de cette affirmation? Développez votre réflexion en vous appuyant sur votre pratique professionnelle.

Une moyenne sera établie entre la note à cette épreuve (organisée par les DRJSCS en établissement de formation) et celle du contrôle continu organisé par l’établissement de formation. Coefficient 1 pour la note globale.

2) Evaluation du stage ou de l’exercice professionnel (coefficient 1).

La note est attribuée conjointement par l’établissement de formation et le terrain de stage d’après les renseignements fournis ce dernier sur le livret de formation.

Les épreuves écrites sanctionnent la prise en considération par le candidat de son contexte d’intervention et du public accompagné ainsi que l’analyse de son positionnement. L’évaluation pratique porte sur la capacité du candidat à prendre en compte le contexte professionnel et le public accueilli dans son intervention.

Pour que le DC1 soit validé, les notes suivantes sont requises :

  • note strictement supérieure à 5/20 pour l’épreuve écrite ;
  • moyenne des 2 notes (épreuves écrites + note de pratique professionnelle) supérieure ou égale à 10/20.

B/ DC2 – Accompagner les personnes au quotidien et dans la proximité

1) Evaluation du dossier de pratique professionnelle (coefficient 1).

Ce dossier dactylographié de 5 à 8 pages porte sur un accompagnement clé du quotidien dans un lieu de stage correspondant à la spécialité choisie. La qualité littéraire n’est pas évaluée en tant que telle. La méthodologie de sa rédaction est fournie par l’établissement de formation mais le dossier comporte généralement les points suivants.

  • Présentation du contexte de l’intervention (1 page) : lieu du stage, public rencontré, personnel. Il est impératif de respecter l’anonymat le plus total.
  • Présentation de la personne (1 à 2 pages) ; il s’agit du recueil de données que vous aurez effectué auprès des professionnels, de la famille, de la personne elle-même et/ou dans le projet personnalisé : origine sociale, âge, personnalité, dépendance, pathologie, aides humaines et financières…
  • Modalités d’intervention (4 pages environ) : description précise et détaillée de votre accompagnement dans ce temps clé du quotidien. Vous devez vous employer à montrer votre respect des notions essentielles de sécurité et d’hygiène ainsi que de la personne quant à ses choix, ses goûts et ses désirs. L’attention que vous portez à la personne ainsi que votre capacité à vous y adapter en fonction de son potentiel sont également très importants.
  • Evaluation finale de l’intervention : bilan de cet accompagnement, à la fois pour la personne (progression, stagnation, régression…) et pour vous-même (humainement et professionnellement).

2) Soutenance orale du dossier de pratique professionnelle (30 minutes, coefficient 2).

3) Evaluation du stage ou de l’exercice professionnel selon les mêmes critère que pour le DC1 (coefficient 2).

Le DC est validé si la moyenne de toutes les notes avec les coefficients est égale ou supérieure à 10.

C/ DC3 – Coopérer avec l’ensemble des professionnels concernés

1) Epreuve orale de 30 minutes en cours de formation (coefficient 1)

Il s’agit de présenter au moins une étude de situation vécue en stage ou sur le lieu professionnel en lien avec la spécialité choisie. Cette épreuve, reposant sur la rédaction d’un écrit de 2 à 3 pages, vise à évaluer la capacité du candidat à travailler en équipe pluri-professionnelle dans le cadre d’un projet personnalisé. Il est possible d’adopter le schéma suivant.

  • Présentation de la structure, du public, de la personne au centre du projet.
  • Constat : demande ou besoin de la personne, votre mode de communication avec l’équipe (réunion de synthèse ou autre), indication des participants (y compris la personne), votre mode de préparation de la réunion (bilan de la situation sous forme de document de synthèse? présentation orale des capacités ou incapacités de la personne avec mise en évidence de ce qu’il est possible de réaliser?).
  • Moyens à mettre en place pour atteindre l’objectif souhaité.
  • Evaluation de votre travail sur ce projet : réajustement du projet, impossibilité de mise en place (en explicitant les raisons), faire accepter à la personne l’impossibilité de réaliser un objectif ou un autre…

En cas de plusieurs présentations, seule la meilleure note est retenue.

2) Evaluation du stage ou de l’exercice professionnel (coefficient 1).

Le DC est validé si la moyenne de toutes les épreuves est égale ou supérieure à 10.

D/ DC4 – Participer à l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne

1) Epreuve orale en établissement de formation, sans durée imposée (coefficient 2)

Exposé d’un projet favorisant l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne accompagnée. Le projet servant de support aura été élaboré individuellement ou collectivement. Sont pris en compte pour la note :

  • le processus d’élaboration du projet et de sa réalisation,
  • l’implication du candidat dans cette démarche,
  • la pertinence du projet au regard du contexte d’intervention et du public accompagné.

Le projet peut adopter le schéma suivant.

  • Présentation de la personne (et de la structure le cas échéant) et constats de départ : le projet doit répondre à un besoin identifié et en concertation avec la hiérarchie et l’équipe.
  • Etude du projet : clarification des objectifs, description des actions envisagées (où, comment, avec qui, potentialités, freins éventuels, échéancier, budget).
  • Mise en oeuvre du projet (en mettant en évidence votre implication et votre participation à la dynamique de groupe).
  • Evaluation finale du projet : effet de cette action sur la mobilisation et l’autonomie de la personne, réussite ou semi-échec, réajustements à effectuer pour une prochaine fois…).
  • Conclusion : intérêt de la mise en oeuvre de ce type de projet sur le terrain.

2) Evaluation du stage ou de l’exercice professionnel (coefficient 1).

Le DC est validé si la moyenne des 2 notes avec les coefficients est égale ou supérieure à 10.

Laisser un commentaire