Le salaire de l’Accompagnant Educatif et Social AES

Une fois diplômé, comment postuler à un emploi d’accompagnant éducatif et social, que ce soit dans le privé ou dans le public, et quel salaire peut-on espérer en retirer?

L’accompagnant éducatif et social peut exercer aussi bien dans le secteur social privé que dans le secteur public sanitaire et médico-social. Les salaires varient plus ou moins d’un secteur à l’autre, de même que les moyens d’accès à ces postes.

A/ L’AES dans le secteur privé

1) Recherche d’emploi

Les lieux d’exercice varient selon la spécialisation du titulaire du DEAES, mais la démarche pour trouver un poste est identique dans tous les cas de figure. C’est celle propre à toute recherche d’emploi dans le secteur privé : réponses aux offres d’emploi et envois de candidature spontanée avec CV et lettre de motivation.

Durant sa période de formation et ses stages pratiques, le candidat aura eu l’opportunité de se créer un réseau professionnel assez étendu, ce qui lui ouvre des possibilités d’embauche prioritaire pour effectuer des remplacements ou des contrats courts à son entrée dans la vie active, lui permettant ainsi d’étoffer son CV. Il arrive également qu’une embauche en CDI intervienne sur l’un des lieux de stages si le travail du stagiaire a répondu aux attentes de l’équipe.

2) Salaire

En tant que salarié, la rémunération de l’AES dépend de la convention collective à laquelle il est rattaché et de la valeur du point. Il existe trois conventions collectives nationales (CNN) principales.

La convention collective nationale du travail des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées du 15 mars 1966 (CCN 66) dans laquelle le salaire de l’AES figure pour l’instant sous l’appellation AMP (aide médico-psychologique). Celui-ci varie selon l’ancienneté (déterminant l’échelon et le coefficient) et la sujétion éventuelle d’internat. Pour exemple, le salaire brut mensuel est le suivant.

  • Echelon 1 (coeff. 396 sans internat / 406 avec internat) = 1 611,20 € / 1 651,89 €
  • Echelon 2 (405 / 414 = 1 647,82 € / 1 684,44 €
  • Echelon 3 (418 / 429 = 1 700,71 € / 1 745,47 €
  • Echelon 4 (432 / 446 = 1 757,68 € / 1 814,64 €
  • Echelon 5 (448 / 460 = 1 822,78 € / 1 871,60 €
  • Echelon 6 (461 / 473 = 1 875,67 € / 1 924,49 €
  • Echelon 7 (474 / 486 = 1 928,56 € / 1 977,39 €
  • Echelon 8 (486 / 499 = 1 977,39 € / 2 030,28 €
  • Echelon 9 (498 / 511 = 2 026,21 € / 2 079,10 €
  • Echelon 10 (516 / 528 = 2 099,45 € / 2 148,27 €
  • Echelon 11 (530 / 544 = 2 156,41 € / 2 213,37 €

La convention collective nationale des établissements privés d’hospitalisation, de soins, de cure et de garde à but non lucratif du 31 octobre 1951 (CCN 51).

La convention collective nationale de l’hospitalisation privée du 18 avril 2002.

A noter qu’il existe des variations de salaires entre les CCN liées aux différences de valeurs du point et de coefficients. Il est ainsi possible de débuter avec un salaire plus faible dans un CCN par rapport à un autre mais de bénéficier d’un salaire augmentant plus vite en cours de carrière.

B/ L’AES dans le secteur public

1) Recherche d’emploi

L’accès à la fonction publique se fait par voie de concours externe sur titre. Dans la fonction publique hospitalière et dans la fonction publique d’Etat (essentiellement l’Education nationale pour l’AES), la réussite au concours signifie qu’un poste est attribué d’office ; dans la fonction publique territoriale le lauréat du concours est inscrit sur une liste d’aptitude pour une durée d’un an renouvelable deux fois, à charge pour lui de trouver par lui-même l’emploi correspondant au concours.

2) Salaire

Dans la fonction publique, la rémunération est composée d’éléments fixes (salaire de base à partir des grilles indiciaires, supplément familial de traitement selon les enfants à charge, nouvelle bonification indiciaire suivant les responsabilités, indemnité de résidence selon la zone géographique) et d’éléments variables (primes mensuelles ou annuelles, heures supplémentaires, primes ou indemnités ponctuelles).

Les grilles indiciaires sont établies selon le type de fonction publique (hospitalière, territoriale ou état), le cadre d’emploi ou le corps, le grade et la catégorie. Elles peuvent varier légèrement d’un type de fonction publique à un autre. A titre d’exemple, la grille indiciaire de l’AES dans la fonction publique hospitalière est la suivante (salaire mensuel brut).

Grade accompagnant éducatif et social

  • Echelon 1, durée 1 an = 1 537,01 €
  • Echelon 2, durée 2 ans = 1 546,38 €
  • Echelon 3, durée 2 ans = 1 555,75 €
  • Echelon 4, durée 2 ans = 1 574,50 €
  • Echelon 5, durée 2 ans = 1 607,30 €
  • Echelon 6, durée 2 ans = 1 640,10 €
  • Echelon 7, durée 2 ans = 1 705,70 €
  • Echelon 8, durée 2 ans = 1 780,68 €
  • Echelon 9, durée 3 ans = 1 827,54 €
  • Echelon 10, durée 3 ans = 1 883,77 €
  • Echelon 11, durée 4 ans = 1 925,95 €
  • Echelon 12 = 1 949,38 €

Grade accompagnant éducatif et social principal

  • Echelon 1, durée 1 an = 1 616,67 €
  • Echelon 2, durée 1 an = 1 663,53 €
  • Echelon 3, durée 2 ans = 1 710,39 €
  • Echelon 4, durée 2 ans = 1 757,25 €
  • Echelon 5, durée 2 ans = 1 832,23 €
  • Echelon 6, durée 2 ans = 1 874,40 €
  • Echelon 7, durée 3 ans = 1 935,32 €
  • Echelon 8, durée 3 ans = 2 014,98 €
  • Echelon 9, durée 3 ans = 2 085,27 €
  • Echelon 10 = 2 183,68 €

Laisser un commentaire