Les tests d’entrée en formation DEAES

Face à l’obligation de réussir les tests d’entrée pour être admis en organisme de formation au diplôme d’Etat Accompagnant éducatif et social, il est primordial de se préparer sérieusement à ces épreuves.

Quel que soit l’organisme de formation au DEAES, les tests d’entrée sont identiques quant à leur forme : une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

A/ L’épreuve écrite

Cette épreuve, d’une durée de 1h30 et notée sur 20, consiste à répondre à dix questions portant sur l’actualité sanitaire et sociale. Ses deux principaux critères d’évaluation reposent sur la culture générale se rapportant à ce secteur et sur la capacité de réflexion et d’argumentation du candidat.

Documentation

On n’attend pas du candidat qu’il réponde de façon très technique à des questions posées, hormis quelques connaissances tout de même nécessaires, mais qu’il soit capable d’argumenter et de donner un point de vue. Il est donc indispensable de se tenir au courant de l’actualité, non seulement du secteur mais aussi d’une façon plus générale.

1) Une préparation efficace

Vous avez bien sûr la possibilité de passer par un organisme de préparation à distance. Mais vous pouvez également vous préparer seule, avec l’aide d’ouvrages de culture générale sanitaire et sociale et de livres spécialisés sur certains thèmes. Etre à l’écoute de l’actualité passe par la lecture de journeaux et de revues spécialisées, par la visualisation de documentaires à la télévision et par des recherches sur internet.

Pour vos révisions, il est fortement conseillé de rédiger des fiches récapitulatives sur les thèmes que vous aurez choisi d’approfondir.

2) Les thèmes à réviser

Le domaine sanitaire et social est très vaste mais voici une liste (non exhaustive) de thèmes particulièrement importants.

  • L’Etat : organisation, gouvernement, échéances électorales, Union Européenne, organisation territoriale…
  • La société : égalité hommes-femmes, inégalités, délinquance, exclusion, immigration, problèmes sociaux, manifestations sociales…
  • Le logement : difficultés à se loger, mixité sociale, HLM, accession à la propriété…
  • La famille : caractéristiques et formes actuelles, congés de maternité et de paternité, adoption, allocations familiales…
  • L’alimentation : campagnes médiatiques, équilibre alimentaire, cholestérol, surpoids et obésité, allergies, gluten, bio…
  • L’enfant : développement, place dans la société, modes de garde divers, éducation, adolescence…
  • La personne âgée : conséquences du vieillissement de la population, besoins, autonomie et maintien à domicile, lieux d’accueil, relations inter-générationnelles…
  • Le handicap : définition, exemples, lieux d’accueil, lois spécifiques, intégration…
  • La santé publique : droits des usagers, système de protection sociale, accès aux soins, IST, cancer, maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, mortalité…
  • Les toxicomanies : prévention, tabagisme, alcoolisme, drogue, législation…
  • La violence et la maltraitance : campagnes médiatiques, formes diverses, insécurité, maltraitance des enfants, des adultes et des personnes âgées…
  • L’hôpital : statut, organisation, missions, maladies nosocomiales, professionnels hospitaliers…
  • Les médias : rôle, influences, avantages et inconvénients, communication, internet…
  • Le développement durable : environnement, pollution, écologie, évolution des modes de transport, déchets, énergies, problèmes de santé…
  • Les professionnels du secteur sanitaire et social.

3) Exemples de sujets

  • Définition du terme discrimination accompagnée d’exemples.
  • Expliquer le sentiment d’exclusion que ressentent les personnes âgées.
  • Signification des sigles APA, CCAS, EPHAD, RSAB.
  • Que penser de la cigarette électronique?
  • Développer un fait qui vous a marqué dans l’actualité sociale.
  • Citer et développer 3 formes de maltraitance.
  • Que penser de la mise en détention des migrants?

B/ L’épreuve orale

Durant cet entretien le candidat doit se présenter, développer son parcours professionnel et exposer ses motivations à entreprendre cette formation. La préparation à cette épreuve consiste en un véritable travail de réflexion quant à la cohérence de son projet et son désir professionnel.

Cela implique de s’être sérieusement documenté sur le secteur médico-social qui ne doit pas être un choix par défaut. Le métier d’AES n’est pas facile : il nécessite des qualités relationnelles, le sens de l’écoute et un véritable engagement. A vous de convaincre le jury que vous avez le profil adéquat et que vous êtes capable de travailler en équipe.

Comme toute profession, celle-ci présente aussi ses inconvénients et vous devez montrer que vous êtes conscient de ces dernières. Faire preuve de réalisme au cours de l’entretien est la preuve que vous avez étudié le métier sous toutes ses facettes et que ne vous engagez pas dans cette voie à la légère.

Dès le début de la formation vous devrez opter pour une spécialité parmi les trois qui sont proposées. Concrètement cela signifie que vous vous êtes documenté sur les tenants et aboutissants de chacune d’entre elles et que vous êtes capable de justifier votre choix par rapport aux deux autres.

N’oubliez pas, enfin, que l’entretien doit présenter une certaine fluidité : pas de longues hésitations avant de répondre aux questions du jury, pas de répétitions inutiles. Il ne s’agit pas non plus de réciter du par coeur. La meilleure solution pour préparer cette épreuve consiste dans un premier temps à visualiser cet entretien et à coucher votre présentation sur le papier en formalisant vos réponses. Une fois celle-ci mémorisée, il vous restera à vous enregistrer et à réécouter votre prestation autant de fois qu’il le faudra pour corriger vous éventuels tics de langage et vos oublis de points importants. C’est à ce prix que vous pourrez acquérir le naturel que nécessite l’entretien avec un jury.

Laisser un commentaire